Rédiger un projet éducatif, c'est faire un « arrêt sur image » et...

 

  • constater puis accepter les erreurs et les réussites du passé
  • lire objectivement la place de l'individu dans la société d'aujourd'hui
  • établir des projections saines et durables pour l'avenir de nos jeunes
  • penser, adapter et définir le rôle de l'école dans cette réflexion prospective

 

« Les défis de notre temps nous appellent à approfondir... la complémentarité des vocations entre tous. »

(Monseigneur François Jacolin, Evêque de la Lozère)

 

« Un homme n'est jamais si grand que lorsqu'il est à genou pour aider un enfant . »

(Pythagore)

 

Eduquer à la liberté, c'est rendre l'enfant capable de s'engager pleinement dans une décision tout en ayant conscience de ses actes et de la responsabilité qu'ils engendrent.

 

« La Liberté est le bien le plus précieux de l'homme, celui pour lequel il a consenti, au cours de l'histoire, les plus grands sacrifices. Mais il en va de ce trésor symbolique comme de ceux enfouis au fond des mers : quand on l'oublie, on le perd. »

(Eric de Labarre, secrétaire général de l'enseignement catholique).

 

L'éducateur suggère une direction, propose un chemin, tend la main. Tout ce que nous pouvons faire, c'est semer... Il faut accepter que tout ce qui naît est toujours différent de soi. On ne peut exister dans un groupe qu'en respectant les règles communes.

 

« Ce serait peu connaître le coeur humain que de vouloir conduire tout le monde de la même manière. »

(Marie Rivier)

 

 

 

Marie Rivier, témoin pour son époque reste témoin pour aujourd’hui. Elle a été déclarée bienheureuse par le Pape Jean Paul II, le 23 mai 1982.

 

« L'éducation est plus qu'un métier, c'est une mission qui consiste à aider chaque personne à reconnaître ce qu'elle a d'irremplaçable et d'unique afin qu'elle grandisse et s'épanouisse. »

(Pape Jean Paul II)

 

Quelques verbes fondateurs pour une école universelle :

  • regarder, écouter, analyser
  • sortir de son univers habituel
  • construire une vision d'ensemble pour mesurer la portée de ses actes
  • renforcer le sentiment d'appartenance pour ne pas se sentir seul ou isolé
  • oser, risquer

 

Un projet éducatif est abouti et s'éclaire quand il s'inscrit dans « une communion fraternelle  : pour cela il faut se respecter et se faire confiance »

(Monseigneur François Jacolin, Evêque de la Lozère)

 

Chacun des acteurs qui participent à l'éducation de l'enfant (parent, enseignant,...) doit être capable de se remettre en question, il doit accepter l'échec.

 

Prenons en compte l'enfant tel qu'il est et faisons-lui confiance afin de favoriser son épanouissement et valoriser l'image qu'il a de lui-même. Pour cela, il faut se mettre à la hauteur de l'enfant...

NOS CONVICTIONS

 

NOS CONVICTIONS SONT CELLES DU PAPE JEAN FRANÇOIS